Procès pour meurtre: Mélissa Webb aurait «piqué David Frigon pour lui»

PHOTO FACEBOOK

Écrit par : Martin Ayotte

En septembre 2019, Mélissa Webb aurait dit à l’homme qui a tenté d’arrêter la bagarre survenue au 609, rue Napoléon, qu’elle avait «piqué David Frigon pour lui».

«T’es une crisse de folle.» C’est la réponse que le témoin dit avoir donnée à Webb avant qu’elle ne parte, couteau Shimano en main, vers le quartier Saint-Roch.

Le 30 septembre 2019, l’homme a travaillé, une partie de la matinée, à laver des voitures, puis il s’est rendu en Basse-Ville parce qu’il désirait acheter du cannabis.

C’est sur un coin de rue qu’il a croisé Luc Moisan, un individu surnommé Mozz, ainsi que Mélissa Webb, qu’il avait «déjà vue» parce qu’elle était amie «avec un de mes frères».

Moisan lui a donc proposé de le suivre sur la rue Napoléon pour lui «donner une cocotte», et les deux hommes ont quitté la rue en direction de l’appartement. Une fois sur les lieux, il dit avoir vu la victime, David Frigon, assis tranquillement sur un fauteuil, puis un autre homme en furie est arrivé en demandant: «Qui m’a traité de rat, de vidange, de crosseur?»

Bagarre

«Frigon s’est alors levé et la bataille a commencé... Moi, je suis retourné dehors, j’étais anxieux. Impulsivement, j’ai ramassé un morceau de pavé à terre, j’ai monté les marches, j'ai rentré sur le bord du seuil et j’ai voulu stopper la bataille. J’ai donné un coup pis j’ai pogné monsieur Frigon à la tête», a-t-il témoigné.

Malgré le coup porté, la bataille s’est poursuivie et, voulant éviter de se retrouver dans l’échauffourée, le témoin dit avoir reculé.

«Je me suis enfargé dans le cadre de porte. Je suis tombé sur la galerie et j’ai vu comme une ombre passer par-dessus moi... Je me suis relevé et j’ai redescendu l’escalier. La locataire d’en bas m’a vu et elle m’a dit qu’elle allait appeler la police», a-t-il répondu aux questions posées par la poursuivante Me Caroline Munger.

«J’étais stressé parce que j’étais plein de conditions, parce que j’avais déjà fait de la détention. Je ne voulais pas me faire arrêter parce que j’avais fumé un joint... C’est là que Mélissa Webb a descendu l’escalier avec un foulard qui lui couvrait la moitié du visage», a-t-il ajouté.

Aveux

«Elle m’a dit qu’elle l’avait piqué pour moi», a-t-il témoigné, ajoutant avoir vu la lame du couteau à poisson, large d’environ un centimètre, arborer une coulisse «rouge foncée presque noire» sur le bout.

«Je ne lui ai jamais rien demandé. C’était pas mon amie... juste une connaissance à cause de mon frère. Je lui ai dit qu’elle était une crisse de folle», a-t-il raconté.

Il a également témoigné avoir revu Webb plus tard en journée, et elle aurait ajouté: «Inquiète-toi pas, j’ai réglé ça.»

 

 

 

Source : Journal de Montréal │ Kathleen Frenette




Dernière mise-à-jour de l'article : Lundi 31 mai 2021 à 14:42:59

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

La région de Kiev « libérée », témoignages sur de possibles meurtres de civils

L'Ukraine a annoncé samedi que toute la région de Kiev était désormais « libérée », les forces russes opérant un « retrait rapide » du nord du pays, alors que des témoignages font état de meurtres de civils dans certaines de ces zones.

... Voir plus

Dimanche 03 avril 2022 à 02:06:54

L'Ukraine prend possession de chars d'assaut russes

L'armée ukrainienne est plus armée maintenant qu'au début de l'invasion russe.

... Voir plus

Samedi 26 mars 2022 à 21:03:05

Sergio Pérez a signé la première pôle position de sa carrière en Arabie saoudite.

Sergio Pérez partira en tête du Grand Prix d'Arabie saoudite, une course secoué sur la piste et à l'extérieur de celui-ci.

... Voir plus

Dimanche 27 mars 2022 à 11:48:07