Des années en prison pour avoir terrorisé leurs enfants : Mario et Carole Monette ont infligé plusieurs abus physiques à leur progéniture

Écrit par : Martin Ayotte

Un pasteur de la Rive-Sud et sa femme, qui ont terrorisé leurs huit enfants pendant près d’un quart de siècle en leur infligeant plusieurs sévices corporels, ont pris le chemin des cellules pour plusieurs années mercredi en laissant derrière eux une famille brisée.

« Le degré de culpabilité morale des accusés est élevé. La peine se doit de le refléter », a soutenu le juge Marc-Antoine Carette au palais de justice de Longueuil.

Mario Monette et Carole Van Houtte Monette ont été condamnés respectivement à purger cinq et quatre ans d’emprisonnement, mercredi, eux qui avaient plaidé coupables à des accusations de voies de fait armées, de séquestration et de menaces de mort ou de causer des lésions.

Dans sa décision, le juge a décrit une ambiance familiale toxique, où « la fréquence des sévices physiques est quasi quotidienne », alors que la période infractionnelle s’est étalée de 1980 jusqu’à 2004.

À coups de ceinture ou de bâton

Dès l’âge de 3 à 7 ans jusqu’à leur adolescence, les enfants du couple Monette ont reçu des punitions corporelles, avec des ceintures ou des bâtons, entre autres.

Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

« Les raisons invoquées pour corriger les enfants sont nombreuses : un comportement turbulent, une impolitesse, un mauvais choix de musique, ou encore un comportement déplacé lors des services religieux », a relaté le magistrat.

Le statut de pasteur de Mario Monette lui a également conféré « un rôle autoritaire supplémentaire » auprès de ses enfants.

« Ce dernier l’utilise afin d’instaurer des méthodes dites “éducatives” basées sur une interprétation littéraire des textes bibliques », a expliqué le juge, qui a aussi noté les conséquences psychologiques que les victimes subissent encore aujourd’hui.

Monette n’a jamais exprimé de remords, lui qui avait surtout un « souci omniprésent de préserver son image », a noté le juge.

Une famille divisée

L’ambiance était tendue mercredi, alors que la famille est divisée en deux clans. Des enfants sont toujours derrière leurs parents même s’ils ont été victimes de sévices.

L’un des fils du couple a même manifesté son mécontentement envers la présence des médias, sortant de la salle en faisant deux doigts d’honneur après avoir vu ses parents prendre le chemin de la détention.

« C’est l’héritage de mon père, il a souvent laissé la dissension là où il a passé. [...] Il nous monte les uns contre les autres. Sa technique, c’est de diviser pour mieux régner », a déploré le fils Micaël Monette, qui se trouve dans l’autre clan.

À sa sortie du tribunal, il a souligné que « ce n’est pas un jour pour se réjouir », même s’il espère pouvoir tourner la page sur ce pan difficile de sa vie.

CE QU’ILS ONT DIT...

 
« Ça fait du bien d’entendre un juge reconnaître les faits et de dire que ce qui t’est arrivé, ça s’est réellement passé. Honnêtement, j’aurais préféré l’entendre de la bouche de mes parents et qu’ils aient des remords, mais je sais que ça n’arrivera pas. » –Micaël Monette, victime

« C’est un sentiment mixte. Ma conjointe ne voulait pas voir ses parents aller en prison, mais quand tu regardes ce qu’ils ont fait subir à tous les enfants, ça fait du bien de voir qu’il y a une justice. Ça ne vient pas réparer, surtout que cinq et quatre ans, ce n’est pas beaucoup. » –Pierre Gamelin, conjoint d’une victime

« [Mario Monette] minimise encore ses agissements parce qu’il estime que les gestes posés étaient légitimes à cette époque. D’ailleurs, malgré un long témoignage, l’accusé n’a jamais manifesté d’empathie à l’égard de ses enfants. » –Marc-Antoine Carette, juge

 

 

 

Source : Journal de Montréal │ Antoine Lacroix




Dernière mise-à-jour de l'article : Jeudi 20 mai 2021 à 11:09:00

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Orange désactive une antenne 4G, elle est accusée d’avoir tué plusieurs vaches !

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand vient d'ordonner la désactivation d'une antenne 4G pendant deux mois. Un éleveur de Haute-Loire prétend qu'elle nuit à la santé de son bétail. En effet, plusieurs bovins sont morts dans des circonstances inexpliquées depuis l'installation de l'antenne.

... Voir plus

Vendredi 27 mai 2022 à 16:45:38

Si vous voyez cet insecte, n’y touchez pas !

Avec le beau temps qui revient, vous pourriez faire une découverte inusitée dans votre piscine : un léthocère d’Amérique.

... Voir plus

Dimanche 08 mai 2022 à 09:10:24

Blessé dans l'explosion de son bateau, le restaurateur Éric Luksenberg succombe à ses blessures

Victime d’un grave accident il y a quelques semaines, le restaurateur Éric Luksenberg est décédé la nuit dernière, a appris TVA Nouvelles auprès de son fils Laurent.

... Voir plus

Lundi 11 avril 2022 à 15:37:56