Song Title Goes here that will make it more cooler

Le Canadien étourdit par l’attaque des Leafs et s’incline 4 à 1

Écrit par : Martin Ayotte

Maple Leafs en lever de rideau des séries éliminatoires, il devra fourbir ses armes sans quoi le printemps va finir de bonne heure.

De passage au Centre Bell, mercredi soir, les Torontois n’ont jamais vraiment été importunés. Les meneurs de la division Nord l’ont facilement emporté 4 à 1, confirmant du même coup leur place en séries.

Auston Matthews (auteur de son 35e but) et ses partenaires de jeu ont offert une véritable clinique de hockey au Tricolore. Beaucoup plus rapides que leurs rivaux, Mitch Marner, Nick Foligno et lui se sont échangé la rondelle à leur guise en territoire du Canadien.

Le but de William Nylander, marqué en supériorité numérique, fut le résultat de l’un de ces échanges. Dickie Dunn, journaliste affecté à la couverture des Chiefs de Charleston, aurait écrit que cette pièce de jeu « était comme une œuvre d’art en pleine action. » L’écart aurait pu être encore plus grand, mais Jake Allen a limité les dégâts en stoppant Matthews parvenu seul devant lui. Il a réservé le même sort à Marner, plus tard dans la rencontre.

« Il n’y a pas d’excuses »

À la défense du Tricolore, il faut dire qu’il était privé de plusieurs morceaux. À la liste déjà longue des éclopés s’est ajouté Tomas Tatar. Cas incertain lors du dernier match face aux Flames, il brillait, cette fois, bel et bien par son absence.


Par conséquent, Phillip Danault s’est retrouvé orphelin de compagnons de trio régulier. Pendant une bonne partie de la rencontre, le Québécois était flanqué d’Artturi Lehkonen et de Josh Anderson.

Privé de deux des trois membres de sa première unité habituelle, le Canadien a éprouvé bien des ennuis à défendre son territoire.

« Il n’y a pas d’excuses. On leur a rendu la vie facile. Nous n’avons pas joué de façon constante pendant 60 minutes », a lancé Anderson, en prenant place sur le podium.


Tiens donc ! Encore ce thème récurrent.

Confiance fragile

D’ailleurs, le Canadien semblait énergique en début de match, mais les deux buts inscrits par les visiteurs au cours des neuf premières minutes de jeu ont semblé l’étouffer.

Encore une fois, un phénomène que l’on a vu beaucoup trop souvent cette saison.

La confiance semble fragile au sein du Tricolore. Pourtant, la troupe de Dominique Ducharme finit toujours par ouvrir la machine en troisième période. Souvent, il est alors trop tard.

Avec les Flames en congé, le Canadien a raté une belle occasion de creuser à huit points son écart le séparant d’eux. Au moins, les Sénateurs ont vaincu les Canucks.


CE QU’ON A REMARQUÉ...
Un peu plus effacé

Cole Caufield disputait son deuxième match, un premier au Centre Bell. Dans une vie normale, il aurait été acclamé par une foule en délire. Hier, il a plutôt eu droit à des applaudissements en conserve. La recrue a été un peu plus effacée qu’à son baptême, lundi soir, à Calgary. Il faut dire que l’opposition n’était pas la même. Choisi pour amorcer les deux supériorités numériques, il a profité de l’occasion pour décocher l’un de ses deux tirs au but.

Les deux ne font pas la paire

Alexander Romanov et Jon Merrill n’ont pas connu une grande soirée. Le niveau de communication ne semblait pas être au beau fixe entre les deux arrières. Cette carence a souvent mené à des jeux avortés en zone défensive ou à des attaquants des Leafs oubliés dans l’enclave. Merrill a également joué de malchance en faisant dévier un tir de Jake Muzzin derrière Jake Allen.

Le laser de Suzuki

Nick Suzuki a inscrit son deuxième but en trois matchs en trompant la vigilance de Jack Campbell à l’aide d’un vif tir des poignets. Il s’est servi de Justin Holl comme écran au moment de décocher son laser.

L’impact de l’absence de Drouin

L’ajout du nom de Jonathan Drouin sur la liste des blessés à long terme a eu pour effet d’effacer son salaire de la masse salariale du Canadien. Par conséquent, cela a permis au Tricolore de réintégrer Romanov au sein de la formation avec le quatrième et dernier rappel régulier disponible. La perte de Drouin signifie également que Caufield demeurera au sein du groupe principal jusqu’à la fin de la saison puisque c’est lui qui avait été rappelé d’urgence pour le remplacer.

 

 

Source : Journal de Montréal │ Jonathan Bernier




Dernière mise-à-jour de l'article : Jeudi 29 avril 2021 à 07:59:11

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

La grande chanteuse country Loretta Lynn n’est plus

Loretta Lynn, légende américaine de la musique country, qu'elle a largement influencée par ses textes, est décédée à l'âge de 90 ans, selon un communiqué de sa famille transmis à la presse américaine.

... Voir plus

Mardi 04 octobre 2022 à 13:01:03

Guy Lafleur est décédé à l’âge de 70 ans

Le Québec pleure le numéro 10. Le légendaire hockeyeur Guy Lafleur est décédé à l’âge de 70 ans, des suites d’un cancer du poumon, ont annoncé ses proches, vendredi.

... Voir plus

Vendredi 22 avril 2022 à 16:30:32

Sergio Pérez a signé la première pôle position de sa carrière en Arabie saoudite.

Sergio Pérez partira en tête du Grand Prix d'Arabie saoudite, une course secoué sur la piste et à l'extérieur de celui-ci.

... Voir plus

Dimanche 27 mars 2022 à 11:48:07