Song Title Goes here that will make it more cooler

Valérie Plante prône la bienveillance face aux sans-abri qui ont établi un campement

RADIO-CANADA / IVANOH DEMERS

Écrit par : Martin Ayotte

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, se désole de l'apparition d'un nouveau campement de fortune dans l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Elle n'a toutefois pas l'intention de déloger de force les sans-abri qui s'y sont installés, du moins à court terme.

Je vais continuer à avoir une approche bienveillante, comme je l'ai toujours fait depuis le début de la pandémie, parce qu'il ne faut pas que des personnes qui ne “fittent” pas à un endroit ou un autre se retrouvent surjudiciarisées, a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse portant sur l'immigration, jeudi, à Montréal.

Elle rappelle au passage que la pandémie a exacerbé la situation.

Toutes les grandes villes du monde sont confrontées à cette augmentation de la précarité, surtout avec la COVID. L'été passé, on disait que le nombre de personnes en situation d'itinérance aurait doublé. C'est majeur, a-t-elle ajouté.

Je pense qu'il faut qu'ils soient en sécurité et c'est là-dessus qu'on travaille en ce moment avec les forces policières, le service des incendies, les organismes communautaires, a précisé la mairesse.

Solutions durables
La mairesse a rappelé au passage que son administration travaille sur des solutions durables pour les personnes en situation d'itinérance, dont le nombre s'est accru en marge de la pandémie.

Ma solution va toujours être celle d'un toit permanent. Ce n'est pas pour rien qu'on a une stratégie de 600 logements sociaux qu'on va atteindre. On est rendus à 80 %. En attendant, il y a les refuges. Il y a plus de 700 lits qui vont rester même si l'hiver est fini parce que les besoins sont là.

La mairesse a toutefois reconnu qu'il y a des gens qui tombent dans les craques, mais elle estime malgré tout qu'un campement ce n'est jamais une solution, pour des questions de sécurité.

L'espace public est pour tout le monde. Ce n'est pas un endroit où on devrait camper, où on devrait dormir. Il faut axer sur le logement permanent, a-t-elle répété.

Il y a une chose qui est claire : je ne veux pas non plus précariser encore davantage des personnes qui en arrachent, a-t-elle conclu.

 

 

Source : Radio-Canada │ La Presse-Canadienne




Dernière mise-à-jour de l'article : Vendredi 23 avril 2021 à 07:38:38

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Ginette Reno aborde sa récente perte de poids

« J'ai perdu une vingtaine de livres. Je pèse maintenant 194 livres. J'étais à 217 livres.

... Voir plus

Samedi 07 mai 2022 à 07:47:40

Le premier légume du printemps est arrivé!

Connaissez-vous la fougère-à-l’autruche (ou fougère allemande)?

... Voir plus

Mardi 10 mai 2022 à 12:12:09

Blessé dans l'explosion de son bateau, le restaurateur Éric Luksenberg succombe à ses blessures

Victime d’un grave accident il y a quelques semaines, le restaurateur Éric Luksenberg est décédé la nuit dernière, a appris TVA Nouvelles auprès de son fils Laurent.

... Voir plus

Lundi 11 avril 2022 à 15:37:56