Un voleur de bobettes se dit prêt à changer

PHOTO COURTOISIE, SÛRETÉ DU QUÉBEC

Écrit par : Martin Ayotte

Un délinquant sexuel des Laurentides qui s’est amusé à voler des petites culottes à des femmes qu’il harcelait sur internet promet de se reprendre en mains à sa sortie de prison. Il risque maintenant d’écoper d’une peine de 4 ans.

« Oui, la thérapie que j’ai faite m’a aidé. Je m’excuse sciemment. Ce n’est pas une vie que je veux vivre », a laissé tomber Marco Clément, lundi dernier, au palais de justice de Saint-Jérôme.

L’homme de 37 ans a plaidé coupable de parjure, de non-respect des conditions, d’entrave au travail des policiers et de harcèlement criminel.

Les faits se sont produits entre le 18 décembre 2019 et le 15 décembre dernier.

Le résident de Saint-Colomban a fait les manchettes au cours des dernières années pour s’être introduit chez des femmes afin de leur subtiliser des sous-vêtements et leur laisser des mots intimes.

Il communiquait aussi avec certaines d’entre elles en leur envoyant des textos explicites, et en les appelant à ouvrir de faux comptes ou de faux numéros.

Il a fait 9 victimes au total.

Mensonge


Après avoir reconnu sa culpabilité sur ces faits, Clément a affirmé au tribunal « avoir respecté ses conditions à la lettre », lors des observations sur sa peine, en août dernier.

Or, moins de deux semaines plus tard, il a recommencé à harceler l’une de ses victimes, enfreint son couvre-feu et consommé du cannabis et des amphétamines, en plus de retourner sur les réseaux sociaux à une trentaine de reprises, est-il énuméré dans le résumé conjoint des faits.

Puis lors de sa dernière arrestation, le 15 décembre dernier, Clément a été agressif et n’a pas collaboré avec les policiers, en plus de leur crier après.

Il a aussi fracassé une tablette iPad sur son bras de vitesse pour détruire des éléments de preuve.

Dans sa voiture, les policiers ont découvert 17 g de cannabis, deux comprimés de méthamphétamine, de la lingerie féminine, un godemiché et deux anneaux à pénis.

Peur en taule

« J’ai eu un gros manque de jugement. J’ai divers problèmes sentimentals (sic), a confié Clément à la juge Kathlyn Gauthier. J’ai peur, en prison. Je ne suis pas à ma place. C’est ma faute, le mal que j’ai fait à ma famille. Je suis prêt à refaire ma vie honnêtement. »

Le trentenaire était en larmes durant la majeure partie de son témoignage, sous le regard de son père bouleversé.

« C’est regrettable. Je suis conscient de ses problèmes. J’aurais aimé l’aider. Il a fait 80 séances de thérapie. Il n’est pas bien où il est. Il est comme un enfant dans une cour d’adultes. Il ne veut plus jamais y retourner », a ensuite relaté son paternel, qui a promis de l’encadrer et de lui trouver un travail.

« Madame la juge. Il vous ment délibérément. Vous avez à rendre une sentence sévère pour le parjure, a pour sa part évoqué la procureure de la Couronne, Annie Roy.

Celle-ci réclame une peine d’emprisonnement de 4 ans, alors que l’avocat de Clément suggère une sentence d’un an.

Marco Clément devrait connaître sa sentence le 6 mai prochain. 

 

 

Source : Journal de Montréal │ Jonathan Tremblay




Dernière mise-à-jour de l'article : Samedi 03 avril 2021 à 09:27:00

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Un petit Nashville à Montréal, ça vous tente?

Jam Country Lanjeu

... Voir plus

Dimanche 08 mai 2022 à 09:29:11

Blessé dans l'explosion de son bateau, le restaurateur Éric Luksenberg succombe à ses blessures

Victime d’un grave accident il y a quelques semaines, le restaurateur Éric Luksenberg est décédé la nuit dernière, a appris TVA Nouvelles auprès de son fils Laurent.

... Voir plus

Lundi 11 avril 2022 à 15:37:56

La grande chanteuse country Loretta Lynn n’est plus

Loretta Lynn, légende américaine de la musique country, qu'elle a largement influencée par ses textes, est décédée à l'âge de 90 ans, selon un communiqué de sa famille transmis à la presse américaine.

... Voir plus

Mardi 04 octobre 2022 à 13:01:03