Agressions: troisième poursuite civile contre Gilbert Rozon : La comédienne Danie Frenette l’accuse de viol et lui réclame 2,2 millions $

Écrit par : Martin Ayotte

L’ex-magnat de l’humour Gilbert Rozon fait maintenant face à des poursuites civiles totalisant 5,5 M$, avec le dépôt vendredi d’une procédure par une troisième artiste qui l’accuse de l’avoir violée en 1988.

« Il a utilisé sa position de pouvoir et d’influence dans les sphères artistique, politique et sociale pour approcher et intentionnellement piéger plusieurs victimes, les agressant sexuellement avec l’expectative qu’elles n’auraient pas le courage de le dénoncer », affirme la comédienne et metteure en scène Danie Frenette dans le document de cour déposé vendredi au palais de justice de Montréal.

Ainsi, après la comédienne Patricia Tulasne pour 1,6 M$ et la réalisatrice Lyne Charlebois pour 1,7 M$, c’était au tour de Mme Frenette de cibler le fondateur de Juste pour rire, pour qui elle a travaillé de 1987 à 1990.

À l’époque, la femme travaillait comme créatrice à Juste pour rire, l’entreprise fondée par Rozon.

Pour célébrer le succès d’un projet, ce dernier avait organisé une fête à son domicile d’Outremont, où il aurait violé Mme Frenette après l’avoir amenée en retrait des convives, dont sa propre épouse.

« Sous le choc, confuse et paralysée par la honte, la demanderesse n’arrive pas à se démener », indique le document de cour.

Mme Frenette dit avoir ensuite quitté la fête « en état de choc, comme une survivante de bombardement » et d’avoir gardé le silence par crainte de ne pas être crue.

« Il avait la gloire, la richesse et des amis influents, alors qu’elle commençait dans le milieu et n’avait aucun moyen de se défendre », peut-on lire dans la poursuite.


Mise à la porte

Sauf que Rozon aurait profité de cette situation pour abuser d’elle en plus de la harceler et de faire croire qu’elle était sa maîtresse.

« À compter du moment où Mme Frenette tombe enceinte en janvier 1990, son emploi devient un enfer total, jusqu’à son congédiement juste avant le début de son congé de maternité », lit-on dans le document de cour.

Mme Frenette a brisé le silence en 2017, en se joignant à l’action collective des Courageuses contre Rozon, mais la Cour d’appel a tranché que chaque femme devait poursuivre individuellement.

C’est donc ce qu’elle a fait, assistée du cabinet Trudel, Johnston & Lespérance qui représente également Mme Tulasne et Mme Charlebois. Elle réclame 2,2 M$ pour les dommages qu’elle a subis tant sur le plan personnel que professionnel.

« Tel que je l’ai déjà indiqué, je ne ferai aucun commentaire sur les poursuites déposées. Mes avocats ont le mandat de prendre les mesures appropriées pour assurer ma défense », a fait savoir Gilbert Rozon.

 

 

Source : Journal de Montréal │ Michael Nguyen




Dernière mise-à-jour de l'article : Samedi 29 mai 2021 à 07:10:51

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Le monde du country est en deuil. Julie Daraîche est décédée.

Celle qui étais surnommé ''la reine du country'' Julie Daraîche est décédée le 26 avril 2022

... Voir plus

Mardi 26 avril 2022 à 18:55:16

Momie mystérieuse

Trouvée dans une tombe au Pérou avec les mains couvrant son visage.

... Voir plus

Dimanche 25 juin 2023 à 10:49:29

Pierre Bruneau annonce son départ à la retraite

Après 46 ans comme chef d’antenne à TVA, Pierre Bruneau prendra sa retraite le 16 juin prochain.

... Voir plus

Jeudi 24 mars 2022 à 17:58:35