Song Title Goes here that will make it more cooler

La Fondation Trudeau a voulu taire les allégations de harcèlement sexuel

PHOTO FOTOLIA

Écrit par : Martin Ayotte

La Fondation Pierre Elliott Trudeau a tenté de faire taire des allégations de harcèlement sexuel, révèle Cherry Smiley, une ancienne boursière qui poursuit aujourd'hui l’organisation l'ayant faite lauréate.

La dame de 38 ans, membre de la nation nlaka'pamux en Colombie-Britannique et de la nation diné, a intenté une action en justice de 1,25 million $ contre la Fondation Trudeau pour avoir manqué à son obligation contractuelle de bonne foi et d'honnêteté. Elle réclame en prime des dommages-intérêts et des dommages-intérêts punitifs, a détaillé le «National Post».

Elle allègue avoir été harcelée sexuellement par son mentor, Stephen Kakfwi, ancien premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, alors qu'elle était boursière. La Fondation lui aurait ensuite fait des pressions pour qu'elle signe un accord de non-divulgation.

Cherry Smiley a reçu une bourse de la fondation en 2016, alors qu'elle était en deuxième année de son programme de doctorat à l'Université Concordia à Montréal.

Retour sur les faits

En juin 2018, dans le hall de l’hôtel Sheraton, alors qu'ils se disaient au revoir à la suite d’un souper, M. Kakfwi aurait attrapé le bras de Mme Smiley, près de sa poitrine en le serrant. Il aurait ensuite tenu son bras pendant une période prolongée, en le frottant et en le massant, a révélé Mme Smiley dans sa poursuite.

Deux jours plus tard, les gestes se seraient reproduits lors du gala de clôture. M. Kakfwi l'aurait de nouveau invitée à Yellowknife, lui disant qu'elle pouvait dormir dans sa chambre d'amis.

Ces deux épisodes sont rapportés dans l’avis de poursuite, cependant aucune des allégations n'a encore été prouvée devant les tribunaux et aucune défense n'a été déposée par la Fondation Pierre Elliott Trudeau.

Après que Mme Smiley eut raconté les agissements dont elle aurait été victime, M. Kakfwi a été démis de ses fonctions de mentor à la fondation au début du mois d’août 2018. La fondation a ensuite demandé à Mme Smiley de signer un accord de non-divulgation. La dame n'a jamais signé cet accord.

Dans la poursuite, Cherry Smiley dit s’être senti «non soutenue, ostracisée, stressée, effrayée, humiliée et déprimée», et que la fondation lui aurait constamment rappelé de taire les événements.

Elle a abandonné le programme de mentorat et ne se sentait plus à l'aise d'assister à des événements ou des retraites organisés par la fondation.

Bien qu'il porte le nom de son père, le premier ministre Justin Trudeau n'est actuellement pas impliqué dans l'organisme de bienfaisance, mais l’a été jusqu'en 2014. Son frère Alexandre Trudeau est actuellement membre représentant la succession Pierre Elliott Trudeau.

 

 

Source : Agence QMI




Dernière mise-à-jour de l'article : Jeudi 27 mai 2021 à 14:10:38

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Blessé dans l'explosion de son bateau, le restaurateur Éric Luksenberg succombe à ses blessures

Victime d’un grave accident il y a quelques semaines, le restaurateur Éric Luksenberg est décédé la nuit dernière, a appris TVA Nouvelles auprès de son fils Laurent.

... Voir plus

Lundi 11 avril 2022 à 15:37:56

Boulevard Curé Labelle

Nommé d’après le célèbre curé « Roi du nord »

... Voir plus

Mardi 16 janvier 2024 à 22:31:29

André Arthur, est décédé dimanche 8 mai après plusieurs jours d’hospitalisation.

L'ancien député, polémiste et éminente figure de la radio québécoise, André Arthur, est décédé dimanche 8 mai après plusieurs jours d’hospitalisation.

... Voir plus

Lundi 09 mai 2022 à 00:13:53