Song Title Goes here that will make it more cooler

Petite victoire, grande importance

Écrit par : Martin Ayotte

Quand on part du principe que la perfection n’existe pas, on arrive plus facilement à se consoler. Sans jouer un match inspiré, le Canadien a réalisé sa principale mission en l’emportant 2 à 1 contre les Flames de Calgary, vendredi, au Centre Bell.

Après le revers gênant de 4 à 1 de mercredi contre les mêmes Flames, Dominique Ducharme avait insisté plus d’une fois sur l’importance de gagner des batailles 50-50 pour la possession de la rondelle.

Joel Armia avait visiblement écouté le message de son entraîneur. En troisième période, Armia a remporté une bataille contre le défenseur Rasmus Andersson pour récupérer une rondelle en fond de territoire.

Le Finlandais a touché à la rondelle une fraction de seconde, mais c’était assez pour réussir le plus gros jeu du match.

Le parfait exemple

Armia a ramené l’objet noir sur la palette de Tyler Toffoli, qui l’a redirigé derrière Jacob Markström. Toffoli a eu la rapidité et l’agilité pour toucher à la rondelle en plus de gagner sa bataille avec le capitaine Mark Giordano pour simplement y toucher.


Sur une même séquence, le CH a remporté deux batailles 50-50. Et c’est finalement cela qui a changé la donne dans cette rencontre.


« C’était une grande portion de notre plan depuis quelques matchs, nous devions gagner nos batailles, a résumé le capitaine Shea Weber. Sur le but gagnant, c’est le parfait exemple de ce que nous devons faire. »

Avec la passe décisive sur le deuxième but de la rencontre de Toffoli, Armia a reçu une belle récompense pour son très bon match. À sa deuxième rencontre depuis son retour au jeu après un test positif à la COVID-19, il s’est démarqué par son engagement autant offensivement que défensivement.

Six points d’avance

Toffoli, quant à lui, a freiné une série de quatre matchs sans point en marquant ses 20e et 21e buts de la saison.

À l’origine, Michel Lacroix avait annoncé le but vainqueur pour Armia, l’arbitre ayant cru que Giordano avait redirigé la rondelle dans son filet. Après une révision, la voix du CH a corrigé son annonce initiale pour donner le mérite à Toffoli.

« Je ne me souciais pas de l’identité du marqueur, a répliqué Toffoli. Je croyais y avoir touché. Nous venons de battre une équipe qui nous soufflait dans le cou. C’est une grosse victoire. »

Pour une première fois depuis le retour de Darryl Sutter derrière le banc des Flames, le CH a trouvé une façon de l’emporter après trois échecs.

Au classement dans la division Nord, le Tricolore (47 points) a repris une avance de six points sur les Flames et pour l’obtention du quatrième et dernier rang donnant accès aux séries. Et l’équipe de Dominique Ducharme a toujours trois matchs en main.

En matinée, Ben Chiarot avait décrit ce duel contre les Flames comme l’un des plus importants de la saison. Le Canadien n’a pas joué un match parfait, vraiment pas, mais c’était crucial de freiner la remontée de l’équipe albertaine.


CE QU’ON A REMARQUÉ...

 
Trois poteaux

Les Flames ont dominé 29 à 20 dans la colonne des tirs, ils ont généré plus de chances de marquer, mais ils n’ont pas gagné. En deuxième période, Rasmus Andersson et Johnny Gaudreau ont tour à tour touché le poteau lors de la même présence en supériorité numérique. Quelques minutes plus tard, Matthew Tkachuk a aussi vu le disque atterrir sur la tige après une belle feinte devant Jake Allen.

Moments difficiles pour Weber

Shea Weber a mieux joué dans les dernières minutes de la rencontre, mais le capitaine s’est souvent retrouvé dans le pétrin face aux Flames. Il est à l’origine du revirement sur l’unique but des Flames, celui d’Elias Lindholm en troisième période. Selon les statistiques officielles, Weber a été responsable de quatre revirements, tout comme Ben Chiarot.

Un sixième départ

Allen a bloqué 28 des 29 tirs des Flames pour signer une première victoire cette saison contre l’équipe de Calgary. S’il peut remercier ses poteaux, le gardien originaire du Nouveau-Brunswick a offert un départ de qualité. Il en était à son sixième match d’affilée, en l’absence de Carey Price.

Staal se cherche

Ducharme a bien résumé le match d’Eric Staal. « Il a assez d’expérience pour savoir quand il joue bien et quand ça va moins bien. » Utilisé au centre du quatrième trio, Staal a passé beaucoup de temps dans son territoire, surtout en première période. 

 

 

Source : Journal de Montréal │ Jean-françois Chaumont




Dernière mise-à-jour de l'article : Samedi 17 avril 2021 à 08:01:51

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Lady Gaga félicitée pour son moment touchant avec Liza Minnelli lors de la cérémonie des Oscars

Lady Gaga reçoit des éloges pour son geste aimable envers Liza Minnelli aux Oscars 2022.

... Voir plus

Lundi 28 mars 2022 à 16:48:33

Ce footballeur universitaire devenu pimp écope de six ans de détention

L’Ontarien qui a été reconnu coupable de traite de personne a empoché jusqu’à 1800$ par jour

... Voir plus

Lundi 24 avril 2023 à 13:36:34

Le monde du country est en deuil. Julie Daraîche est décédée.

Celle qui étais surnommé ''la reine du country'' Julie Daraîche est décédée le 26 avril 2022

... Voir plus

Mardi 26 avril 2022 à 18:55:16