Song Title Goes here that will make it more cooler

Un prédateur d’ados sur le web ira 103 mois à l’ombre

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Écrit par : Martin Ayotte

Un prédateur sexuel de Lanaudière qui a leurré pas moins de 68 adolescentes sur internet pendant 12 ans en tentant de « faire pitié » ira maintenant réfléchir à l’ombre pour les 103 prochains mois.

« C’est une peine significative. Dans les facteurs aggravants, il y a la manipulation. Il essayait d’attirer la sympathie pour accrocher les jeunes filles », a justifié jeudi la procureure de la Couronne, Ariane Roy-Drouin, satisfaite de la sentence.


« Pour ce genre de crimes, avec les gestes, la période et le risque de récidive au-dessus de la moyenne, on parle de 7 à 11 ans d’incarcération », a-t-elle appuyé.

En matinée, Jean Guévremont-Morin a entendu la suggestion commune entérinée au palais de justice de Joliette.

En août dernier, l’homme de 37 ans a reconnu avoir commis le leurre de jeunes filles, incité à des contacts sexuels, exhibé ses parties génitales, possédé et distribué de la pornographie juvénile.

Selon le résumé des faits, il a sévi entre 2006 et 2018. Sur Skype, un logiciel d’appels audio et vidéo, le résident de Saint-Charles-Borromée a eu 619 conversations avec six profils différents. Des crimes ont été constatés dans 97 d’entre ces cas.

Au total, il a interagi avec 68 mineures, proposé cinq rencontres et fait 23 menaces de suicide pour convaincre ses victimes de lui donner des photos d’elles dénudées. Il a souvent envoyé des clichés de son pénis.

C’est d’ailleurs Skype qui, en 2018, a alerté les autorités de ses activités louches.


En un mois, il avait téléversé 10 fichiers d’images de fillettes âgées de 2 à 13 ans en train de se faire agresser. Lors d’une perquisition, 41 autres fichiers de même type ont été découverts dans son ordi.

Son père aussi

Guévremont-Morin a exprimé « des remords et une ouverture à suivre une thérapie », dans une lettre qu’il a lue jeudi.

En soustrayant sa détention préventive, il lui reste six ans et trois mois à purger.

Avant leurs accusations, son père, Alain Guévremont, et lui étaient bénévoles pour les Sportifs de Joliette, dans la Ligue de hockey senior AAA du Québec. L’aîné de 70 ans a plaidé coupable de possession de porno juvénile. Il doit revenir en cour à la fin du mois.

 

 

 

Source : Journal de Montréal │ Jonathan Tremblay




Dernière mise-à-jour de l'article : Vendredi 02 avril 2021 à 12:33:32

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Pierre Bruneau annonce son départ à la retraite

Après 46 ans comme chef d’antenne à TVA, Pierre Bruneau prendra sa retraite le 16 juin prochain.

... Voir plus

Jeudi 24 mars 2022 à 17:58:35

La grande chanteuse country Loretta Lynn n’est plus

Loretta Lynn, légende américaine de la musique country, qu'elle a largement influencée par ses textes, est décédée à l'âge de 90 ans, selon un communiqué de sa famille transmis à la presse américaine.

... Voir plus

Mardi 04 octobre 2022 à 13:01:03

Ginette Reno aborde sa récente perte de poids

« J'ai perdu une vingtaine de livres. Je pèse maintenant 194 livres. J'étais à 217 livres.

... Voir plus

Samedi 07 mai 2022 à 07:47:40