Song Title Goes here that will make it more cooler

Violence conjugale: pluie d’accusations devant les tribunaux

PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Écrit par : Martin Ayotte

Le nombre d'accusations reliées à la violence conjugale a explosé de 45 % depuis cinq ans au Québec en raison d'une augmentation de ce fléau, mais aussi grâce à une plus grande conscientisation, selon des experts.

Depuis 2015, le nombre d’accusations criminelles devant les tribunaux de la province est passé de 11 476 dossiers à 16 676 en 2020, soit 45,31 % de plus, selon des données du ministère de la Justice obtenues par Le Journal.

Cela regroupe notamment des chefs de harcèlement, de menaces, d’agression sexuelle, d’homicide, de voies de faits déposés dans un contexte de violence conjugale.

Certains palais de justice enregistrent des hausses considérables, comme à Joliette, par exemple, où le nombre d’accusations a augmenté de 612,5 % en cinq ans, ou encore à Granby (+216,47 %), à Saint-Joseph-de-Beauce (+150 %) et à Salaberry-de-Valleyfield (+162,43 %) pour ces mêmes périodes.

Facteurs

Pour Catherine Rossi, professeure à l’École de travail social et de criminologie à l’Université Laval, plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour comprendre ces chiffres.


« D’abord les femmes aussi sont de plus en plus informées de ce qu’est la violence conjugale, qui commence avant les coups. Elles sont beaucoup moins tolérantes face à la violence et au contrôle, explique-t-elle. Et on a aussi une prise de conscience judiciaire, le personnel de justice est plus sensible [à la question de la violence conjugale]. »

« Mais il ne faut pas non plus oublier les causes réelles de cette augmentation, c’est simplement la hausse de la violence conjugale », ajoute-t-elle.

Encore hier, une femme de 29 ans s'est retrouvée dans un état critique après avoir été battue par son conjoint à LaSalle, à Montréal.

Vendredi, Nadège Jolicœur a été tuée par son conjoint dans un taxi à Montréal, le 6e féminicide en moins de deux mois.

Pandémie

Dans la dernière année, cette hausse s’explique aussi par la pandémie en 2020, indique-t-elle.

Entre 2019 et 2020, les dossiers d’accusations criminelles ont augmenté de 8,7 % pour l’ensemble du Québec. Certaines régions se démarquent tristement en accusant des augmentations de 90 % (Granby), 51 % (Laval) et 25 % (Québec) durant cette période.

Pour Manon Monastesse, directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, ces chiffres ne représentent que la pointe de l’iceberg.

« Il y a vraiment un angle mort au niveau des cas réels de violence conjugale, on n’a vraiment pas le portrait de la situation », déplore Mme Monastesse, qui s’inquiète d’une recrudescence des appels dans les maisons d’hébergement et à SOS violence conjugale, démontrant une « situation critique ».

De son côté, Normand Brodeur, professeur à l’École de travail social et de criminologie à l’Université Laval, indique que les organismes qui viennent en aide aux hommes aux comportements violents croulent aussi sous les demandes.

 

 

Source : Journal de Montréal │ Clara Loiseau




Dernière mise-à-jour de l'article : Dimanche 21 mars 2021 à 12:11:39

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

La région de Kiev « libérée », témoignages sur de possibles meurtres de civils

L'Ukraine a annoncé samedi que toute la région de Kiev était désormais « libérée », les forces russes opérant un « retrait rapide » du nord du pays, alors que des témoignages font état de meurtres de civils dans certaines de ces zones.

... Voir plus

Dimanche 03 avril 2022 à 02:06:54

Sergio Pérez a signé la première pôle position de sa carrière en Arabie saoudite.

Sergio Pérez partira en tête du Grand Prix d'Arabie saoudite, une course secoué sur la piste et à l'extérieur de celui-ci.

... Voir plus

Dimanche 27 mars 2022 à 11:48:07

Le monde du country est en deuil. Julie Daraîche est décédée.

Celle qui étais surnommé ''la reine du country'' Julie Daraîche est décédée le 26 avril 2022

... Voir plus

Mardi 26 avril 2022 à 18:55:16