Song Title Goes here that will make it more cooler

«Un climat toxique» à Québec, selon des témoignages

Écrit par : Martin Ayotte

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de Radio-Canada (STTRC) a dénoncé par communiqué mercredi le climat de travail « toxique » à la station de Québec.

Sans vouloir donner de détails précis, le président du Syndicat des communications à Radio-Canada, Pierre Tousignant, a assuré qu’il s’agissait d’une situation sérieuse bien documentée.

« Au cours des derniers mois, le Syndicat des travailleuses et travailleurs de Radio-Canada (STTRC) a recueilli plus d’une trentaine de témoignages d’employés et de quelques ex-employés de la station de Québec qui ont mis en lumière un climat de travail toxique », peut-on lire dans le communiqué.

Les informations recueillies par cet exercice interne feraient état d’intimidation et de harcèlement contre des employés de la part du personnel-cadre de la station selon le syndicat. À cet effet, un document résumant ces témoignages a été remis il y a deux semaines à la haute direction de la SRC.

Des mesures exigées

« Ils ont probablement laissé pourrir des situations », a brièvement confié une source qui a exigé l’anonymat. Les employés interrogés par Le Journal se sont d’ailleurs montrés très peu bavards.

« Nous avons exigé que des mesures soient rapidement prises pour mettre fin à ce régime et pour que les politiques de la SRC en matière de lutte contre l’intimidation, le harcèlement et la violence physique ou verbale soient appliquées », mentionne le même communiqué diffusé mercredi.


Au cours des derniers jours, « une approche non traditionnelle de règlement » avec des représentants de la haute direction aurait été proposée.

L’objectif demeure ultimement de permettre aux employés de la station d’évoluer dans un milieu de travail sain.

Selon le syndicat, les discussions excluent les membres de la direction locale de la station de Québec puisqu’ils sont directement mis en cause.

Rétablir le climat

« La sortie de crise qui sera appliquée doit être crédible et permettre d’établir un climat de travail respectueux », termine le syndicat.

De son côté, la partie patronale assure prendre la situation au sérieux.

Selon une lettre interne de la directrice régionale, il a été convenu d’entamer un « processus de conciliation-discussion pour comprendre la situation, discuter de pistes de solution et élaborer un plan de travail ».

Le porte-parole des travailleurs précise cependant qu’il est prématuré de songer immédiatement à une telle étape dans les démarches actuelles.

 

 

Source : Journal de Montréal │ Jean-Francois Racine




Dernière mise-à-jour de l'article : Vendredi 12 mars 2021 à 09:55:08

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Un petit Nashville à Montréal, ça vous tente?

Jam Country Lanjeu

... Voir plus

Dimanche 08 mai 2022 à 09:29:11

L'Ukraine prend possession de chars d'assaut russes

L'armée ukrainienne est plus armée maintenant qu'au début de l'invasion russe.

... Voir plus

Samedi 26 mars 2022 à 21:03:05

***NOUVEAUTÉ*** Le courrier du Coeur - des mots pour des maux...

Radio Sexy Lounge et son courrier du COEUR

... Voir plus

Samedi 04 juin 2022 à 14:31:25