La prison pour un prof qui a couché avec une élève

PHOTO CHANTAL POIRIER

Écrit par : Martin Ayotte

Un professeur de musique de la Rive-Sud passera les prochains mois derrière les barreaux pour avoir eu plusieurs relations sexuelles avec une élève de 16 ans qui était amoureuse de lui.

« Je suis d’accord avec la détention, ça va de soi. Il faut qu’il y ait une conséquence valable pour les gestes que j’ai posés », a laissé tomber Charles Fortin, avant d’être incarcéré mercredi.


Celui qui célébrera son 41e anniversaire dimanche était de retour au palais de justice de Longueuil pour les observations sur la peine à lui imposer relativement aux infractions à caractère sexuel, alors qu’il était en position d’autorité.

Il a avoué l’automne dernier avoir eu une dizaine de relations sexuelles avec l’une de ses élèves dans une école secondaire de la Rive-Sud.

Parallèlement à leurs rencontres interdites, le prof et l’adolescente de 16 ans ont maintenu des conversations quotidiennes sur les réseaux sociaux, en plus d’échanger des photos intimes.

Grâce à son chum

C’est le copain de la jeune fille qui a dénoncé Fortin auprès du directeur de l’école après avoir découvert des discussions compromettantes.

L’enseignant a été arrêté en mars 2019, puis remis en liberté sous plusieurs conditions, dont celle de ne pas communiquer avec la plaignante.

Or, l’adolescente était éperdument amoureuse de son prof et l’a recontacté avec un faux profil Instagram et les discussions ont repris de plus belle pendant une certaine période.

La médiatisation du dossier a amené une seconde victime à se manifester. Quelques années auparavant, Fortin avait eu des conversations similaires avec une autre adolescente, alors qu’il était employé d’une autre école.

À l’époque, en 2015, la direction était intervenue, l’accusé avait perdu son emploi, mais aucune plainte n’avait été portée auprès de la police.

Pas une « bulle au cerveau »

Ce que la procureure de la Couronne a qualifié mercredi de close call aurait dû éveiller l’enseignant quant à une problématique sexuelle.

« Quand il commence à échanger [avec la victime de 2019], il sait qu’elle a le béguin pour lui. Il y a une certaine préméditation. Il ne peut pas vous dire qu’il a eu une bulle au cerveau », a plaidé Me Julie Laborde à la juge Magali Lepage.

Fortin a tiré avantage d’une situation où il était en position d’autorité pour satisfaire ses propres désirs, ce qui a eu des conséquences importantes dans le développement émotionnel de l’adolescente, a-t-elle insisté, réclamant une sentence de près de deux ans d’emprisonnement.

La défense, pour sa part, souhaite une peine deux fois moins longue, arguant que son client a fait une « réhabilitation convaincante ».

Aux prises avec un important problème de consommation de drogue et d’alcool depuis l’adolescence, Charles Fortin a suivi deux thérapies, fait un séjour en psychiatrie et rencontré un sexologue.

La juge tranchera dans deux semaines.

 

 

Source : Journal de Montréal │ Claudia Berthiaume




Dernière mise-à-jour de l'article : Jeudi 11 mars 2021 à 12:06:11

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

L'Ukraine prend possession de chars d'assaut russes

L'armée ukrainienne est plus armée maintenant qu'au début de l'invasion russe.

... Voir plus

Samedi 26 mars 2022 à 21:03:05

Momie mystérieuse

Trouvée dans une tombe au Pérou avec les mains couvrant son visage.

... Voir plus

Dimanche 25 juin 2023 à 10:49:29

Ce footballeur universitaire devenu pimp écope de six ans de détention

L’Ontarien qui a été reconnu coupable de traite de personne a empoché jusqu’à 1800$ par jour

... Voir plus

Lundi 24 avril 2023 à 13:36:34