Il réclame 3,2 M$ des services carcéraux pour leur «laxisme»

PHOTO PIERRE-PAUL POULIN

Écrit par : Martin Ayotte

Neuf ans après avoir survécu à une rafale de neuf balles au bar où il travaillait, un ex-hockeyeur espère toujours obtenir 3,2 millions $ des autorités fédérales, qu’il accuse d’avoir mal surveillé celui qui a tenté de le tuer.

« Ça faisait 116 jours que le tireur était dans les rues et personne ne le cherchait [alors qu’il était en liberté illégale]. Il était sous la responsabilité des services correctionnels, des erreurs ont été commises dans la gestion de son cas. Je suis ici pour avoir justice », a témoigné Dannick Lessard, lundi, au palais de justice de Montréal.


M. Lessard, qui a évolué dans la Ligue nord-américaine de hockey, se souvient bien du 28 octobre 2012, soit le jour où un homme a vidé deux chargeurs sur lui, à la sortie du bar Le Garage, à Mirabel, où il était gérant. Atteint entre autres à un poumon et à l’aine, il a bien cru mourir, a-t-il expliqué, disant avoir été sauvé par sa volonté de rester en vie pour son fils.

« Ma vie est scrap depuis ce moment-là, a dit l’ex-hockeyeur. Je prends 10 à 15 pilules d’antidouleur par jour, je suis bien, mais je suis gelé à longueur d’année. »

Suspect épinglé

À la suite de cette attaque, la police a mis la main au collet de Ryan Wolfson, un meurtrier qui a depuis écopé de la prison à vie. Au moment du drame, l’individu était en liberté illégale après s’être sauvé de la maison de transition.

Or, Wolfson connaissait bien Benjamin Hudon-Barbeau, un ancien proche des Hells Angels rendu célèbre par son audacieuse évasion en hélicoptère de la prison de Saint-Jérôme.

Selon M. Lessard, Hudon-Barbeau lui en voulait, car il avait refusé de se parjurer quelques années plus tôt alors que ce dernier était accusé de meurtre. Et deux semaines plus tôt, il l’avait prévenu qu’il allait se faire tirer.


« J’avais dit aux policiers que je n’étais pas capable d’identifier personne. [Les proches de Hudon-Barbeau] voulaient que je change ma version pour le disculper », a expliqué M. Lessard.

Justice

Sauf qu’à la suite des procédures, personne n’a jamais été condamné pour la tentative de meurtre contre M. Lessard. Wolfson s’en était sorti en raison des délais judiciaires, tandis que les accusations contre Hudon-Barbeau sont tombées après qu’il a été condamné à la prison à vie pour meurtres.

Dans le but d’obtenir justice, M. Lessard a donc intenté une poursuite civile contre Service correctionnel Canada. Son avocat a d’ailleurs laissé entendre lundi qu’un rapport sur la dangerosité de Wolfson avait été réalisé par une stagiaire.

« C’est le même laxisme que celui qui a permis à un meurtrier de tuer la fille, à Québec, a commenté M. Lessard, en référence à la mort de Marylène Levesque en janvier 2020, tuée par le meurtrier en semi-liberté Eustachio Gallese. Peut-être que cette poursuite permettra de sauver des vies. »

 

 

Source : Journal de Montréal │ Michael Nguyen




Dernière mise-à-jour de l'article : Mardi 09 mars 2021 à 07:42:30

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Le premier légume du printemps est arrivé!

Connaissez-vous la fougère-à-l’autruche (ou fougère allemande)?

... Voir plus

Mardi 10 mai 2022 à 12:12:09

André Arthur, est décédé dimanche 8 mai après plusieurs jours d’hospitalisation.

L'ancien député, polémiste et éminente figure de la radio québécoise, André Arthur, est décédé dimanche 8 mai après plusieurs jours d’hospitalisation.

... Voir plus

Lundi 09 mai 2022 à 00:13:53

L'actrice Marnie Schulenburg décède a 37 ans

Le 17 mai 2022, quatre jours avant son 38e anniversaire, Schulenburg est décédée des suites de la maladie dans un hôpital de Bloomfield, New Jersey

... Voir plus

Samedi 21 mai 2022 à 17:00:03