Song Title Goes here that will make it more cooler

Carey Price doit s’adapter

Écrit par : Martin Ayotte

Vu la façon dont Jake Allen joue, le « nouveau » Canadien pourrait alterner ses gardiens 50-50 et se classer en séries éliminatoires, mais pour gagner la coupe Stanley, Carey Price devra être à 100 %. Ce n’est pas le cas présentement et Price doit s’adapter à la présence d’Allen. 

Le brio d’Allen depuis le début de la saison donne des options à l’entraîneur. Claude Julien ne doit cependant pas confondre les objectifs à court terme avec ceux à long terme.

L’an dernier, ces deux objectifs concordaient et pour le bien de l’équipe, il fallait utiliser Keith Kinkaid le moins souvent possible. Aujourd’hui, c’est différent. 

Allen est solide et, pour la première fois depuis le départ de Jaroslav Halak, Price se retrouve avec un adjoint capable de lui voler du temps de jeu. Il devra donc s’imposer et ça m’amène à l’un de mes sujets préférés : l’utilisation appropriée des deux gardiens. 

Je n’ai aucun problème à ce qu’Allen obtienne entre 35 % et 40 % des départs, mais le plus important est la répartition de ces départs. On veut que Price soit reposé à l’ouverture des séries éliminatoires, mais ce n’est pas le repos qui va lui faire voir la rondelle grosse comme un ballon ou se sentir imbattable. 

Julien pourrait même répartir les matchs moitié-moitié, mais cette approche ne peut propulser un gardien numéro un à son meilleur niveau. C’est une question de sensations et on ne peut tout simplement pas allumer l’interrupteur juste comme ça. 

Comme dans la bulle 

Allen donne des points au Canadien et c’est parfait, mais Price doit revenir au niveau qu’il a atteint dans la bulle de Toronto l’été dernier ou comme dans le deuxième match de la saison à Edmonton, le 16 janvier. 

S’il n’a pas retrouvé la même assurance depuis, ce n’est pas un hasard. Je vous avais dit que j’aurais aimé revoir Price dans le troisième match, mais c’est Allen qui s’est retrouvé devant le filet du Canadien pour sa soirée de première. 

Même si Allen a réussi son baptême, je croyais qu’il était un peu tôt pour donner du repos à Price. Claude Julien a gagné une petite bataille avec Allen, mais si on veut gagner la guerre et la coupe, il faut penser à long terme et lancer Price pour de bon. 

Compte tenu des succès actuels de l’équipe, il n’y a rien de dramatique, mais je suis convaincu que Price aurait mieux joué jusqu’à maintenant s’il avait enchaîné quelques matchs en début de saison quand il se sentait bien. Quand un gardien est « dans sa zone », il ne veut pas de repos, il veut jouer. 

Controverse potentielle 

Aujourd’hui, on se retrouve dans une situation inhabituelle dans laquelle Allen présente de bien meilleures statistiques que Price. Il n’y a pas encore de controverse, mais ça pourrait changer. 

Imaginez que Price connaisse un match difficile demain contre Toronto, et qu’Allen soit brillant contre les Oilers jeudi. Qui sera devant le filet samedi à Toronto contre l’équipe à battre dans la division Nord ? Qui jouera le lendemain contre Ottawa ? 

Je pense que Julien a raté une occasion en début de saison de vraiment lancer Price, et il devra lui donner le filet pour quelques matchs à un certain moment. C’est à Price toutefois de lui forcer la main même si son rythme habituel est chamboulé. 

Price doit s’ajuster à la présence d’Allen et c’est une distraction pour lui. Croyez-moi, c’est drôlement plus inconfortable de jouer lorsqu’on sait que l’autre gardien peut prendre notre place. Price n’avait pas bien réagi dans sa compétition avec Halak. Il est plus mature aujourd’hui et il devrait mieux gérer la situation. 

La bonne nouvelle, c’est qu’Allen a déjà rapporté huit points aux Canadiens et tout le monde a de l’air pour respirer, mais il est prioritaire de relancer Price. 

-Propos recueillis par Gilles Moffet 

ENTREFILETS 
Le « vieux » Brady 

Comment ne pas glisser un mot sur le septième triomphe de Tom Brady au Super Bowl et dans une nouvelle équipe en plus ? Il vient de solidifier sa place en tant que plus grand athlète de son sport, comme les Michael Jordan, Wayne Gretzky et Muhammad Ali. J’ai 44 ans et je ne m’imagine même pas jouer dans la LNH. Brady a 43 ans et il domine encore le football. Il n’a pas gagné seul, mais ça reste un exploit phénoménal. 

Les excuses de Khudobin

Je me demandais bien ce qu’avait fait mon ancien partenaire chez le Wild du Minnesota, Anton Khudobin, pour être suspendu pour indiscipline par l’entraîneur Rick Bowness. Khudobin, c’est un Roger bon temps aimé de tous. Il n’est pas un gars à problèmes et le chat est sorti du sac finalement. Il était simplement en retard parce qu’il n’a pas entendu son alarme. Il a fait ses excuses et tout est réglé. Disons qu’on a déjà vu pire. 

Chapeau Huberdeau ! 

Bravo à Jonathan Huberdeau pour sa soirée de cinq points et pour son premier tour du chapeau dans la LNH ! Malheureusement, les Panthers ont perdu la rencontre 6 à 5 contre les Predators. Je garde toujours un œil sur le gardien des Panthers, Sergei Bobrovsky, mais, pour l’instant, son partenaire Chris Driedger fait du meilleur travail que lui. Le retour sur l’investissement est mince pour l’instant avec Bobrovsky.

Une force de la nature 

Le capitaine du Canadien, Shea Weber, a franchi le cap des 1000 matchs. Il a beau avoir 35 ans, il m’impressionne toujours. Il est une force de la nature et il est encore loin de la retraite. Il pourrait bien jouer dans la quarantaine s’il évite les blessures. Il n’est pas le plus rapide, mais il « lit » tellement bien le jeu que tout semble se dérouler au ralenti devant lui. De plus, il ne perdra jamais son tir frappé.

 

Source : Journal de Montréal │ José Théodore




Dernière mise-à-jour de l'article : Mardi 09 février 2021 à 09:05:19

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

DÉCÈS D'ALEC JOHN SUCH, PREMIER BASSISTE ET MEMBRE FONDATEUR DE BON JOVI

Triste jour pour les fans de la première heure de Bon Jovi

... Voir plus

Dimanche 05 juin 2022 à 18:53:22

Lady Gaga félicitée pour son moment touchant avec Liza Minnelli lors de la cérémonie des Oscars

Lady Gaga reçoit des éloges pour son geste aimable envers Liza Minnelli aux Oscars 2022.

... Voir plus

Lundi 28 mars 2022 à 16:48:33

La grande chanteuse country Loretta Lynn n’est plus

Loretta Lynn, légende américaine de la musique country, qu'elle a largement influencée par ses textes, est décédée à l'âge de 90 ans, selon un communiqué de sa famille transmis à la presse américaine.

... Voir plus

Mardi 04 octobre 2022 à 13:01:03