Les restaurants et les salles de sports rouvriront le 8 février en Alberta

PHOTO : LA PRESSE CANADIENNE / JASON FRANSON

Écrit par : Jocelyn Benoit

Alors que le nombre de cas actifs de COVID-19 baisse dans la province, l’Alberta allégera certaines restrictions de santé publique à compter du 8 février. Les restaurants et les salles de sports pourront notamment rouvrir avec une capacité limitée. 

Vendredi, le premier ministre albertain, Jason Kenney, a annoncé que la province commencera à lever graduellement les restrictions sanitaires en place à compter du 8 février.

Il a, du même coup, détaillé un plan d’assouplissement proportionnel aux hospitalisations liées à la COVID-19 dans la province, afin, dit-il, de montrer aux Albertains qu’il existe une voie à suivre pour sortir de cette crise sanitaire.

Les hospitalisations, une mesure clé

Jason Kenney ajoute que si les hospitalisations seront la mesure clé pour assouplir davantage les restrictions, la province tiendra également compte du nombre de cas quotidiens et de l’évolution des cas actifs de la maladie. 

Nous avons choisi les hospitalisations parce que c'est un indicateur clair de la capacité du système de santé, précise-t-il. C'est aussi un indicateur tardif, ce qui signifie qu'il nous donne une meilleure idée de la façon dont les assouplissements affectent le système de santé.

Le nombre quotidien de cas et sa variation sont des indicateurs de premier plan qui reflètent mieux les tendances récentes de transmission, poursuit-il. 

Il indique que ces statistiques seront utilisées pour guider les décisions quant à la nécessité de faire marche arrière ou de relâcher davantage les restrictions si le virus redevient une menace croissante pour la société. 

Si nous recommençons à évoluer vers une croissance exponentielle comme nous l’avons vu en novembre [et en] décembre, et si l’un de ces nouveaux variants s’installe dans notre communauté et commence à se répandre à des taux observés dans d’autres régions du monde, nous aurons à imposer des restrictions plus sévères, prévient-il. 

Réouverture des restaurants et des salles de sports

Selon le plan d’assouplissement présenté par M. Kenney, si le nombre des hospitalisations tombe en dessous de 600, en Alberta, la province envisagera d’assouplir les restrictions sanitaires entourant la pratique des activités sportives et de performances à l’intérieur et à l’extérieur des écoles, celles qui entourent le conditionnement physique à l’intérieur - en tête-à-tête et sur rendez-vous seulement - et celles qui ont été imposées aux restaurants et aux pubs.

Or à ce jour, 594 personnes sont hospitalisées, dont 110 aux soins intensifs. C’est donc ce qui permet d’amorcer l’étape 1 de l’assouplissement graduel des restrictions sanitaires, le 8 février.

Par contre,ces activités seront toujours encadrées par des exigences claires, ajoute Jason Kenney. Par exemple, il y aura toujours des mesures de distanciation physique à respecter, des activités interdites, une limite à la taille des groupes et l'obligation de porter le masque.

Lorsque le nombre de personnes hospitalisées tombera en dessous de 450, les restrictions seront assouplies pour les commerces de détail, les salles communautaires, les hôtels, les salles de banquet et les centres de conférence.

En dessous de 300, les restrictions associées aux lieux de culte, aux sports d'équipe pour adultes, aux attractions publiques, aux théâtres, aux casinos et aux bibliothèques seront assouplies.

Toutes les autres activités, dont les festivals, les mariages et les événements sportifs, devront attendre que le nombre de personnes hospitalisées descende en dessous de 150.

En terminant son discours, le premier ministre a prévenu les Albertains de ne pas voir dans son annonce une incitation à revenir aux modèles normaux de socialisation et d'interaction sociale.

Si nous commettons cette erreur, ce qui arrivera, c'est que nous perdrons les progrès que nous avons réalisés jusqu’à ce jour. Ce destin est entre nos mains, collectivement, a-t-il dit.

Décision politique, selon le Nouveau Parti néodémocratique

La cheffe de l'opposition néodémocrate, Rachel Notley, accuse le Parti conservateur uni de faire passer l’économie avant la vie des Albertains.

Elle indique que l’Alberta ne connaît toujours pas l’origine de 30 % des cas de COVID-19. À cela, dit-elle, s'ajoutent les retards annoncés dans la livraison des vaccins Pfizer-BioNTech et l’émergence de nouveaux variants de la COVID-19 dans la province.

Lundi encore, le ministre de la Santé nous montrait des projections alarmantes de l’impact qu'auraient ces nouveaux variants - britannique et sud-africain - sur les nouveaux cas de COVID-19 dans la province, et quatre jours plus tard, le gouvernement allège les restrictions, dit-elle. 

Il a été rapporté que jusqu’à 200 entreprises, en plus de certains restaurants, prévoyaient de rouvrir, dès lundi, défiant de manière flagrante la loi, dit-elle.

Il m'est donc difficile de croire que Jason Kenney a pris la décision qu'il a annoncée aujourd'hui sur la base de preuves et de conseils professionnels de la santé publique. Il semble plutôt qu'il s'agisse, comme toujours, d'une décision très politique, poursuit-elle. 

J'invite le premier ministre à me prouver le contraire et à publier toutes les données de modélisation qu'il a utilisées pour prendre cette décision, ainsi qu’à rendre publiques les recommandations écrites que la Dre Hinshaw a présentées à sa réunion du Cabinet, plus tôt cette semaine, a-t-elle conclu.

La situation le 29 janvier

Par ailleurs, l’Alberta rapporte 543 nouveaux cas de COVID-19 et 14 décès supplémentaires en 24 heures. 

Plus de 11 500 tests ont été réalisés en une journée. Le taux de positivité est de 4,5 %.

Il y a 7805 cas actifs de la maladie dans la province.

Depuis le début de la pandémie, la COVID-19 a fait 1620 morts en Alberta.

 




Dernière mise-à-jour de l'article : Samedi 30 janvier 2021 à 00:04:50

Écrit par : Jocelyn Benoit



ACTUALITÉ

La grande chanteuse country Loretta Lynn n’est plus

Loretta Lynn, légende américaine de la musique country, qu'elle a largement influencée par ses textes, est décédée à l'âge de 90 ans, selon un communiqué de sa famille transmis à la presse américaine.

... Voir plus

Mardi 04 octobre 2022 à 13:01:03

Yves Trudel, interprète de Méo dans «Elvis Gratton», est décédé

Le comédien Yves Trudel, connu pour son rôle de Méo dans la franchise «Elvis Gratton», s’est éteint. Il avait 72 ans.

... Voir plus

Vendredi 11 mars 2022 à 23:07:01

Tom Parker du groupe The Wanted est décédé à 33 ans

Tom Parker du défunt groupe The Wanted est décédé mercredi après une bataille contre le cancer. Il avait 33 ans.

... Voir plus

Mercredi 30 mars 2022 à 13:57:03