Song Title Goes here that will make it more cooler

Une 3e dose de vaccin contre la COVID-19 séduit de plus en plus de pays

Ivan Alvarado

Écrit par : Martin Ayotte

Face au variant Delta qui provoque des rebonds épidémiques partout dans le monde, de plus en plus de pays évoquent sérieusement l’injection d’une troisième dose de vaccin pour renforcer la protection immunitaire contre la COVID-19, particulièrement chez les populations les plus vulnérables à la maladie.

 

Les vaccins sont censés protéger la plupart des personnes contre les maladies graves liées au coronavirus pendant au moins six mois, mais le manque de données sur la durée exacte de l'immunité incite plusieurs pays à privilégier la sécurité.

À l'instar de la Grande-Bretagne qui a commencé à planifier une campagne de rappel pour une troisième dose de vaccin sans toutefois en annoncer officiellement la tenue. Elle débuterait à partir de septembre en ciblant les personnes âgées et celles dont le système immunitaire est défaillant.

Selon les premières recommandations du comité anglais sur la vaccination et l'immunisation (JCVI), les rappels permettront de maintenir la protection immunitaire contre la COVID-19 et ses nouveaux variants chez les personnes les plus à risque de contracter la maladie, a fortiori avant l'arrivée de l'hiver.

Le comité a conseillé au gouvernement de Boris Johnson d'attribuer les troisièmes doses en priorité aux personnes âgées de 70 ans et plus, aux résidents des maisons de soins longue durée et aux personnes immunodéprimées ou vulnérables.

Délais logistiques
Les responsables des services de santé ont indiqué qu'ils avaient besoin d'être prévenus longtemps à l'avance afin de planifier la logistique nécessaire à la vaccination de millions de personnes, si une campagne vaccinale de rappel devait se confirmer pour l’automne.

 

Aucune décision finale n’a toutefois été annoncée quant au lancement d’une telle campagne de (re)vaccination, ni sur les vaccins qui seront utilisés en troisième dose. Boris Johnson a seulement indiqué que les responsables de la santé publique lui avaient conseillé d’en commencer les préparatifs, à titre de précaution.

 

Les avantages des troisièmes doses pour les populations plus jeunes, dont beaucoup sont encore en train de recevoir leur première et leur deuxième injection, seront examinés ultérieurement, a indiqué le JCVI.

La Grande-Bretagne a déjà vacciné 85 % de sa population adulte avec une première dose de COVID-19, et plus de 60 % de la population a déjà reçu deux doses de vaccin.

L'injection d'une troisième dose permet de relancer la production d'anticorps qui décline dans la durée, notamment chez les personnes âgées qui ont été parmi les premières a être vaccinées, argumentent plusieurs experts en santé publique.

Restimuler le système immunitaire
En Israël, où la campagne de vaccination a figuré parmi les premières au monde et les plus rapides, l'ancien premier ministre Benyamin Nétanyahou a demandé au ministre de la Santé Nitzan Horowitz de commencer à injecter à la population une troisième dose de vaccin dès le mois d'août.

Après m'être entretenu avec certains des meilleurs experts au monde, je pense que le troisième vaccin devrait être administré à la population de plus de 50 ans à partir d'août, afin d'avoir vacciné toutes ces personnes d'ici la fin septembre», a préconisé M. Nétanyahou.

 

En Turquie, le ministre de la Santé, Fahrettin Koca, a annoncé que les hôpitaux allaient commencer à administrer une troisième dose de vaccin, laquelle sera d'abord injectée aux personnels soignants et aux personnes âgées de plus de 50 ans.

La France aussi envisage une troisième phase à sa campagne de vaccination. Le Pr Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, pense qu'il faudra une troisième dose pour stimuler un système immunitaire qui est un peu défaillant quand on a un certain âge, pour les personnes au-dessus de 60 ou 70 ans», a-t-il mentionné.

Dans un entretien au Journal du dimanche, Stéphane Bancel, le PDG de Moderna, a expliqué qu'il faudrait vacciner avec une troisième dose toutes les personnes à risque dès la fin de l'été», et en particulier ceux qui ont reçu leur première dose au début de l'année.

Le président du Conseil scientifique a néanmoins reconnu le manque d’études pour juger de la pertinence d’une troisième dose de vaccin contre la COVID-19, indiquant qu'on n'avait pas encore de données scientifiques extrêmement solides là-dessus».

 

 

 

Source : Radio-Canada │  Maud Cucchi




Dernière mise-à-jour de l'article : Samedi 03 juillet 2021 à 06:59:38

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Bruce Willis a joué dans 33 films depuis 2018

L'acteur met fin au supplice des cinéphiles !

... Voir plus

Jeudi 31 mars 2022 à 14:55:51

Le monde du country est en deuil. Julie Daraîche est décédée.

Celle qui étais surnommé ''la reine du country'' Julie Daraîche est décédée le 26 avril 2022

... Voir plus

Mardi 26 avril 2022 à 18:55:16

Sergio Pérez a signé la première pôle position de sa carrière en Arabie saoudite.

Sergio Pérez partira en tête du Grand Prix d'Arabie saoudite, une course secoué sur la piste et à l'extérieur de celui-ci.

... Voir plus

Dimanche 27 mars 2022 à 11:48:07