Agression dans une garderie: cinq ans de détention pour un pédophile

Écrit par : Martin Ayotte

L’homme dans la vingtaine qui a agressé trois fillettes de deux ans pendant qu’il était bénévole dans une garderie a écopé de cinq ans de pénitencier, vendredi, au palais de justice de Trois-Rivières.

Guillaume Dupont, 25 ans, de Trois-Rivières en Mauricie, avait été reconnu coupable, le 15 janvier 2021, de contacts sexuels sur trois enfants alors qu’il était en situation d’autorité à leur endroit.

Au moment des représentations sur la peine, le mois passé, la Couronne avait réclamé une sentence de huit ans de pénitencier et la défense de deux ans moins un jour de prison. Mais la juge de la Cour du Québec, Dominique Slater, a finalement tranché pour 20 mois consécutifs pour les abus commis sur chacune des victimes, totalisant une peine de cinq années d’emprisonnement.

Entre décembre 2016 et mars 2017, Dupont a abusé des trois fillettes. Il se trouvait seul avec elles au moment de la sieste dans le sous-sol de la garderie, ou lorsqu’il les accompagnait à la toilette.

Lors de son dernier passage en cour, le délinquant avait été incapable d’expliquer pourquoi il avait agi de la sorte, celui-ci ne croyant pas avoir «d’intérêt déviant». Or, au moment de rendre sa sentence, la juge a tenu à rappeler que «l’agent de probation ainsi que le sexologue [qui l’ont rencontré] croient plutôt à la présence de plusieurs indicateurs d’une propension pédophilique».

«Les victimes dans ce dossier furent investies comme de simples objets sexuels sous un mode utilitaire», a précisé la magistrate en relatant les propos du sexologue.

Ainsi, «le tribunal conçoit qu’il existe des facteurs atténuants dans le dossier, mais force est de constater que les facteurs aggravants dépassent largement ceux-ci», a déclaré celle qui présidait l’audience.


Au compte des facteurs aggravants, il y a le mauvais traitement de personnes vulnérables (des enfants de moins de trois ans), l’abus de confiance, les conséquences négatives sur les victimes (préjudices émotionnels et psychologiques sur le long terme), le nombre de victimes et la durée des abus (quatre mois) et les torts causés aux parents, ces événements ayant «bouleversé leur vie», selon la juge. Pour tout facteur atténuant, on identifie les regrets exprimés par Dupont et l’absence d’antécédent judiciaire de ce dernier.

En plus des cinq années de prison, Guillaume Dupont doit se soumettre à un prélèvement d’ADN et sera inscrit au registre des délinquants sexuels à perpétuité.

 

 

 

Source : JULIEN GARON-CARRIER 




Dernière mise-à-jour de l'article : Samedi 26 juin 2021 à 10:21:11

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Pierre Bruneau annonce son départ à la retraite

Après 46 ans comme chef d’antenne à TVA, Pierre Bruneau prendra sa retraite le 16 juin prochain.

... Voir plus

Jeudi 24 mars 2022 à 17:58:35

Ce footballeur universitaire devenu pimp écope de six ans de détention

L’Ontarien qui a été reconnu coupable de traite de personne a empoché jusqu’à 1800$ par jour

... Voir plus

Lundi 24 avril 2023 à 13:36:34

L'actrice Marnie Schulenburg décède a 37 ans

Le 17 mai 2022, quatre jours avant son 38e anniversaire, Schulenburg est décédée des suites de la maladie dans un hôpital de Bloomfield, New Jersey

... Voir plus

Samedi 21 mai 2022 à 17:00:03