Rapport annuel - Le SPVM rapporte moins de crimes, mais plus de violence en 2020

Pierre Perreault Archives Getty images

Écrit par : Martin Ayotte

Le nombre global de crimes commis à Montréal a diminué l’an dernier, en partie en raison des mesures de confinement appliquées dans le contexte de la pandémie. L’usage d’armes à feu, de même que le nombre de tentatives de meurtre et de crimes haineux ont toutefois grimpé l’an dernier dans la métropole.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a dévoilé mercredi son rapport annuel 2020, qui se déploie sur 27 pages de statistiques comparant notamment les différents crimes commis dans la métropole l’an dernier par rapport à l’année précédente.

Ainsi, le nombre d’infractions au Code criminel répertoriées par le corps de police a diminué de 11,2 % l’an dernier, notamment en raison d’une baisse marquée du nombre de vols qualifiés et d’introductions par effraction. Le SPVM rapporte toutefois 25 homicides l’an dernier, soit le même nombre qu’en 2019. Le nombre de tentatives de meurtres a pour sa part augmenté de 7,4 % l’an dernier, pour atteindre 131.

Armes à feu
Les nombreuses fusillades rapportées notamment dans le Vieux-Montréal, de même que dans le nord et l’est de la métropole, ont aussi déteint sur les données du SPVM. Celles-ci font état en 2020 d’une augmentation de 14,1 % du nombre de crimes contre la personne impliquant une arme à feu. Leur nombre s’élève ainsi à 437 l’an dernier, contre 383 en 2019.

Le corps de police constate d’ailleurs qu’une arme à feu a été utilisée pour commettre une tentative de meurtre à 57 reprises l’an dernier, en hausse de 72,7 % par rapport à l’année précédente. La police a d’ailleurs saisi 744 armes à feu l’an dernier, en hausse de 23,8 %, tandis que des agents ont usé de leur arme à feu à 5 reprises, contre une seule fois en 2019.

Au moment où la pandémie a exacerbé le racisme anti-asiatique, notamment à Montréal, le SPVM rapporte par ailleurs une hausse de 10,3 % du nombre de crimes haineux commis dans la métropole l’an dernier. En ce qui a trait plus particulièrement aux crimes concernant la race, l’origine nationale ou ethnique ou encore la couleur de peau d’un individu, ceux-ci ont grimpé de près de 53 % en 2020 pour atteindre 133.

Conduite dangereuse
En matière d’application du Code de la sécurité routière, le SPVM rapporte une baisse globale du nombre d’infractions de 30,8 %. « Cette diminution cache toutefois le fait que le type d’infractions commis par les usagers de la route a changé », soulève le rapport.

L’an dernier, le nombre d’infractions pour conduite dangereuse a notamment grimpé de 32,4 %. Le SPVM rapporte d’ailleurs 15 cas de lésions corporelles reliées à ces infractions, en hausse de 50 % par rapport à 2019. Les amendes émises à des automobilistes ayant conduit avec les facultés affaiblies ont toutefois chuté l’an dernier, tout comme les constats distribués à des piétons et à des cyclistes, moins souvent à l’extérieur pendant une partie de la pandémie.

Quant au nombre total de collisions, il a diminué de plus de 30 %, mais le SPVM rapporte une légère augmentation du nombre de collisions mortelles ou avec blessés graves. Le nombre de cyclistes blessés l’an dernier sur la route a d’ailleurs doublé pour atteindre 22, tandis que l’un d’entre eux a perdu la vie. Le nombre de décès de piétons a pour sa part diminué de 25 % pour s’établir à 18 l’an dernier.

Santé publique
L’année 2020 a aussi été marquée par l’application pour le SPVM de nouvelles règles mises en place par le gouvernement Legault dans le contexte de la crise sanitaire. Des policiers ont notamment été déployés dans des parcs et des lieux publics de la métropole pour faire respecter la distanciation physique et le port du masque. Ainsi, le nombre d’infractions aux lois provinciales rapportées par le corps de police a bondi de 375,1 % l’an dernier pour atteindre 2081.

D’ailleurs, malgré la pandémie, le SPVM rapporte 549 manifestations l’an dernier, contre 436 en 2019. L’an dernier, des milliers de Québécois ont notamment marché contre le racisme et la brutalité policière, tandis que d’autres se sont mobilisés contre les règles sanitaires mises en place pour contrer la pandémie de COVID-19.

 

 

Sourcce : Le Devoir │ Zacharie Goudreault




Dernière mise-à-jour de l'article : Mercredi 16 juin 2021 à 14:11:58

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Le premier légume du printemps est arrivé!

Connaissez-vous la fougère-à-l’autruche (ou fougère allemande)?

... Voir plus

Mardi 10 mai 2022 à 12:12:09

Sergio Pérez a signé la première pôle position de sa carrière en Arabie saoudite.

Sergio Pérez partira en tête du Grand Prix d'Arabie saoudite, une course secoué sur la piste et à l'extérieur de celui-ci.

... Voir plus

Dimanche 27 mars 2022 à 11:48:07

Orange désactive une antenne 4G, elle est accusée d’avoir tué plusieurs vaches !

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand vient d'ordonner la désactivation d'une antenne 4G pendant deux mois. Un éleveur de Haute-Loire prétend qu'elle nuit à la santé de son bétail. En effet, plusieurs bovins sont morts dans des circonstances inexpliquées depuis l'installation de l'antenne.

... Voir plus

Vendredi 27 mai 2022 à 16:45:38