Song Title Goes here that will make it more cooler

Une étape difficile à franchir pour le CH

PHOTO MARTIN CHEVALIER

Écrit par : Martin Ayotte

Ayant confirmé lundi sa présence en demi-finale des séries de la coupe Stanley, le Canadien de Montréal espère un meilleur résultat qu’à ses deux dernières participations au troisième tour éliminatoire, qui ne lui a par ailleurs pas souri très souvent depuis la fin de sa dynastie des années 1970.

En 2021, le Tricolore se retrouve au sein du carré d’as pour la huitième fois depuis les championnats de Guy Lafleur, Ken Dryden et autres grands noms de cette époque glorieuse, entre 1976 et 1979. À vrai dire, après cette ère de succès, l’organisation montréalaise a fait face à de grands défis une fois rendue à l’étape de la demi-finale, l’emportant donc seulement trois fois en sept occasions.

Voici un bref retour sur ce passé plus récent:

2014 : défaite en six matchs contre les Rangers de New York

Les partisans du Bleu-Blanc-Rouge ont encore à la mémoire le douloureux souvenir de la dernière présence de leur équipe préférée en finale de l’Association de l’Est. Cette année-là, les hommes de l’entraîneur-chef Michel Therrien avaient le vent dans le dos en vertu de triomphes aux dépens du Lightning de Tampa Bay et des champions du trophée des Présidents, les Bruins de Boston. Cependant, un certain Chris Kreider est venu ruiner leurs espoirs et ceux du public montréalais. Dans le premier duel de la série, l’attaquant des Rangers de New York a heurté Carey Price et le gardien a été incapable de revenir au jeu en raison d’une blessure au genou droit. Le Canadien ne s’en est jamais remis et malgré les efforts de Dustin Tokarski devant le filet, il s’est incliné en six parties face à Martin St-Louis et ses coéquipiers. Rare moment de réjouissance pour Montréal dans cette confrontation : le tour du chapeau du mal-aimé Rene Bourque lors du match numéro 5, un gain de 7 à 4 au Centre Bell.


2010 : défaite en cinq matchs contre les Flyers de Philadelphie

Les amateurs de la Sainte-Flanelle se rappellent aussi du fameux printemps Halak, durant lequel le Slovaque a littéralement volé les champions du calendrier régulier, les Capitals de Washington, au premier tour, avant de se dresser devant les récipiendaires en titre de la coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh, dans la série suivante. Avec son héros insoupçonné, le Canadien avait atteint le troisième tour pour la première fois depuis 1993 malgré son statut de huitième tête de série dans l’Est. Cependant, ses adversaires de la finale d’association, les Flyers de Philadelphie, étaient sur l’adrénaline après avoir comblé un retard de 3 à 0 pour éliminer les Bruins dans leur série précédente. Et le Tricolore en a payé le prix. Il a fait connaissance avec l’obscur gardien Michael Leighton, qui a réalisé la bagatelle de trois blanchissages à ses dépens. D’ailleurs, après les deux premiers matchs en Pennsylvanie, c’était 9 à 0 pour les Flyers dans la colonne des buts. Claude Giroux et Simon Gagné ont eu leur mot à dire durant la série avec trois buts chacun.


1993 : victoire en cinq matchs contre les Islanders de New York

Le plus récent gain du Canadien en troisième ronde est celui de Patrick Roy et de ses comparses face aux Islanders de New York, surprenants tombeurs de Mario Lemieux et des Penguins en finale de la section Patrick. Cependant, le carrosse des Insulaires s’est transformé en citrouille une fois la finale de l’Association Prince-de-Galles amorcée, et ce, malgré le retour au jeu de Pierre Turgeon en cours de route. Le Québécois, qui avait été victime de l’assaut de Dale Hunter (des Capitals) au premier tour, n’a pu rien faire contre des rivaux ayant pris une avance de 3 à 0 dans la série avant de finalement voir leur séquence de 11 victoires prendre fin lors du quatrième affrontement. La troupe de Jacques Demers a réglé le cas de ses opposants dans la partie suivante, présentée au Forum. À l’image de l’ensemble des éliminatoires, le Canadien a excellé en prolongation face aux Islanders, leur soutirant deux gains en temps supplémentaire. Stéphan Lebeau et Guy Carbonneau avaient tranché dans les rencontres 2 et 3, respectivement. Cela a éventuellement pavé la voie vers le 24e titre de l’histoire de la concession.

1989 : victoire en six matchs contre les Flyers de Philadelphie

L’animosité entre le Canadien et les Flyers était déjà bien palpable, les deux équipes s’affrontant en séries pour une deuxième fois en trois ans. Pourtant, ce choc semblait improbable. Pendant que l’entraîneur de première année Pat Burns menait le Tricolore vers 115 points et le deuxième rang du classement général, Philadelphie peinait à se qualifier en éliminatoires. Par contre, les joueurs en orange et noir ont renversé Lemieux et les Penguins en deuxième ronde pour retrouver de grands rivaux. La série demeurera marquée par deux hommes : Chris Chelios et Ron Hextall. Le premier a envoyé Brian Propp sur une civière avec un coup à la tête dans le match initial et le gardien des Flyers a voulu lui rendre la monnaie de sa pièce. Au cours de la sixième partie disputée au Spectrum, le bouillant gardien a quitté sa position pour aller s’en prendre à Chelios, charge qui lui a valu une suspension de 12 rencontres. Le Canadien a su rester en contrôle et a atteint la finale pour s’incliner ultimement devant les Flames de Calgary.


1987 : défaite en six matchs contre les Flyers de Philadelphie

Deux ans plus tôt, le Canadien et les Flyers avaient croisé le fer et les événements avaient été encore plus disgracieux. La séance d’échauffement du sixième match de la série avait été le théâtre d’une bagarre générale mettant en vedette Claude Lemieux, Shayne Corson ainsi que les rudes Ed Hospodar et Dave Brown. Ce dernier, torse nu, a été l’un des principaux protagonistes de cette foire à laquelle Chris Nilan a généreusement contribué. Au plan hockey, menés par un Hextall en belle forme, les Flyers ont eu le dernier mot. Les séries de 1987 n’avaient pas été les meilleures de Roy, confiné au banc pour la majeure partie de celles-ci au profit de Brian Hayward.

1986 : victoire en cinq matchs contre les Rangers de New York

Comme ce fut le cas sept ans plus tard, le Canadien a eu droit à un «cadeau» au troisième tour, car les favoris de la section Patrick (Philadelphie et Washington) étaient tombés plus tôt. Confrontés à un club ayant fini sous ,500 en saison, Roy et les nombreuses recrues de l’instructeur-chef Jean Perron ont rapidement réglé la question face aux Rangers pour plus tard défaire les Flames en finale. Certains partisans se rappellent encore de la performance de «Casseau» dans le match 3 disputé au Madison Square Garden, certains de ses arrêts spectaculaires effectués en prolongation ayant été maintes fois montrés à la télévision.

1984 : défaite en six matchs contre les Islanders de New York

À l’époque, le Canadien constituait l’équipe cendrillon des séries, ayant battu coup sur coup les deux puissances de la section Adams, les Bruins et les Nordiques de Québec. Après avoir vaincu la formation fleurdelisée dans le célèbre match du Vendredi saint, Montréal a poursuivi sur sa lancée en gagnant ses deux premiers matchs face aux quadruples champions en titre, les Islanders, au Forum. Néanmoins, les célébrations se sont arrêtées là pour le club du jeune gardien Steve Penney. Mike Bossy et ses acolytes ont empoché les quatre parties suivantes pour accéder à la finale. Ils ont été incapables d’égaler la séquence de cinq coupes du Canadien de 1956 à 1960 en s’inclinant devant les Oilers d’Edmonton de Wayne Gretzky.

 

 

Source : Agence QMI




Dernière mise-à-jour de l'article : Mardi 08 juin 2021 à 16:33:18

Écrit par : Martin Ayotte



ACTUALITÉ

Will Smith frappe Chris Rock et gagne un Oscar

Les téléspectateurs des Oscars étaient estomaqués dimanche soir après une altercation entre les acteurs Will Smith et Chris Rock

... Voir plus

Lundi 28 mars 2022 à 03:47:13

Un petit Nashville à Montréal, ça vous tente?

Jam Country Lanjeu

... Voir plus

Dimanche 08 mai 2022 à 09:29:11

Si vous voyez cet insecte, n’y touchez pas !

Avec le beau temps qui revient, vous pourriez faire une découverte inusitée dans votre piscine : un léthocère d’Amérique.

... Voir plus

Dimanche 08 mai 2022 à 09:10:24